Accueil / international / GÉOPOLITIQUE INTERNATIONALE : LES CONSÉQUENCES APRÈS LA DÉCISION DE TRUMP SUR JÉRUSALEM !

GÉOPOLITIQUE INTERNATIONALE : LES CONSÉQUENCES APRÈS LA DÉCISION DE TRUMP SUR JÉRUSALEM !

L’incroyable Donald Trump a une nouvelle fois encore trompé le monde entier. Il s’agit bien évidement de sa décision prise ce mercredi 06 Décembre 2017, reconnaissant la vieille ville sainte de Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu. Une décision jugée inadmissible par la plupart des Etats du monde, car elle viole entièrement les résolutions internationales sur le statut de cette ville. Mais toutefois, celle-ci n’est nullement une surprise pour quelqu’un qui connait la nature des liens entre Washington et Israël. C’est plutôt une suite logique de la politique Américaine anti Palestinienne entamée depuis 1948, année qui marque la création de l’Etat hébreu en terre Palestinienne.

 

C’est pour quoi, malgré tous les doutes posés sur la santé mentale de Trump, il n’y a rien de cela en réalité. L’actuel locataire de la Maison blanche sait bien ce qu’il fait, même s’il fait semblant d’être perturbé par fois, en réalité il ne souffre d’aucune anomalie dans ses facultés physiques ou mentales. Il agirait ainsi, plutôt dans le but de faire passer les stratégies de la politique impérialiste Américaine sur la question Palestinienne, une politique qu’il a même trouvé sur place, mais qui attendait juste une mise en exécution.

Même quelqu’un d’autre à sa place pourrait la mettre en exécution, c’est à dire annoncer une reconnaissance de Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël. Un Etat, qui, depuis sa création au lendemain de la seconde guerre mondiale, agit sur les Palestiniens dans l’illégalité la plus absolue, et dans la barbarie la plus inhumaine qu’elle soit.

Car entre occupation des territoires et massacres des civiles innocents, l’Etat hébreu a commis les crimes les plus impardonnables du monde, sur un peuple qui mérite les mêmes droits que les Juifs ou les Américains.

Et ce qui est plus révoltant dans tout cela, c’est quand la soi-disant communauté internationale réunie au tour d’une entité appelée Nations unies cherche toujours à protéger ces crimes odieux de l’Etat hébreu en qualifiant le peuple Palestinien de terroriste.

Cela est une preuve palpable et irréfutable que ceux qui revendiquent le respect des droits humains dans le monde, sont également les premiers à faire le contraire de ce qu’ils revendiquent. Mais cependant, avec les nouvelles prises de consciences de certains Etats, cette décision de Trump a peu de chance de faire l’unanimité même aux niveaux de ses alliés, qui ont déjà donné des signes avant-coureur pendant l’adhésion de la Palestine à l’UNESCO.

Comme pour dire qu’à défaut de créer un bloc international derrière l’Etat hébreu, Trump en a plutôt créé pour les Palestiniens, qui bénéficient largement de soutiens à travers le monde. Comme s’il accélérait lui-même son isolement sur la scène internationale, et ce, à cause de ses décisions qui prennent le contre pieds des lois et conventions internationales.

À QUELLES CONSÉQUENCES FAUT-IL S’ATTENDRE PROCHAINEMENT ?

Justement, voilà la question fondamentale qui commence déjà à donner des signes de réponses. En effet, comme l’on imagine déjà, le 45e président des Etats unis a tiré directement un obus sur le processus de paix Israélo-Palestinien. Même si en réalité une paix durable n’a jamais existé entre les deux parties, celle qui existait déjà cessera enfin d’exister sur toute la ligne.

Ce qui ouvre la voie ainsi à une nouvelle phase de confrontation directe entre Israéliens et Palestiniens, comme ça été le cas par le passé. Notamment, pendant la guerre de six (6) jours ou encore celle de kippour, ces deux conflits comme tant d’autres restent toujours dans les annales de l’histoire.

En plus de ça, à travers cette décision, Trump vient de se tirer une balle sur les pieds, car son pays assurait depuis des longues années une médiation entre Palestiniens et Israéliens. A Partir de l’instant, celle-ci ne pourra plus continuer, même si déjà elle était tout sauf une médiation, étant donné que Washington ne répondait à aucun critère de neutralité et d’impartialité entre les deux parties. Il faut ajouter par ailleurs, que cette décision de Trump fera tout sauf l’unanimité à l’international, y compris chez ses alliés.

Car en effet, de Riyad à Ankara en passant par Hamann et Téhéran, les réactions sont les mêmes, tous dénoncent une attitude dangereuse qui menace sérieusement la paix au proche orient. Même son de cloche en Europe, où Macron, Angela Merkel et Theresa May ont d’abord regretté cette nouvelle donne de la politique étrangère de Trump, avant de réitérer leur opposition totale à toute reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu.

Le seul pays qui se réjouit de cela est l’Israël, ce qui n’est pas du tout une surprise de sa part, car en effet, Donald Trump vient juste d’officialiser ce que l’Etat hébreu avait déjà fait. Etant donné que la plupart des institutions gouvernementales Israéliennes siègent déjà à Jérusalem, en commençant par le parlement même le « Knesset ».

QUELLE ATTITUDE POUR LE RESTE DU MONDE ?

En effet, vu la gravité de la situation qui tend vers une explosion, il devient plus que nécessaire aujourd’hui pour le monde entier d’agir en synergie. Et ce, pour rappeler Trump à l’ordre, en ce qui concerne le respect du droit international. Des simples discours ne suffissent pas, il faut agir diplomatiquement pour isoler l’insaisissable Trump, qui piétine la dignité de tout un peuple.

En outre, le monde musulman doit agir en bloc pour sauver le peuple Palestinien, un peuple qui a tend souffert de l’injustice internationale. Surtout venant des Etats unis, qui n’ont jamais caché leur hostilité à la souveraineté des Palestiniens depuis près d’un siècle maintenant.

L’on se souvient encore du veto de Washington en 2012 contre la reconnaissance d’un Etat Palestinien par les Nations unies, ou encore l’adhésion de ce dernier à l’UNESCO. C’étaient des signes avant-coureur de cette ultime décision de l’administration Américaine pilotée aujourd’hui par Donald Trump.

Il faut par ailleurs rappeler que la récente réconciliation entre le Hamas à Gaza et le Fatah de l’autorité Palestinienne a beaucoup pesé sur la balance de Trump. D’autant plus que les Etats unis et Israël ont toujours considéré le Hamas comme un groupe terroriste.

Toute chose qui doit motiver d’avantage les Palestiniens et les autres pays qui soutiennent leur cause à renforcer leurs liens de solidarité face à ses deux ennemis communs, à savoir Israël et les Etats unis. L’autre ultime solution passe aussi par l’isolement d’Israël sur la scène internationale, surtout en Afrique où l’indesiré premier ministre de l’Etat hébreu cherche une voie diplomatique avec certains pays du continent.

Ce qui en principe serait injuste, d’autant plus qu’il n’a jamais respecté les droits du peuple Palestinien, même les plus élémentaires, comme le droit de culte.

 

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 24 621 50 15 82

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

DÉFENSE : LES VENTES D’ARMES S’INTENSIFIENT DANS LE MONDE !

Malgré les inquiétudes exprimées de part et d’autre et surtout malgré les ...

Jérusalem: sommet du monde musulman à Istanbul à l’appel d’Erdogan

Plusieurs dizaines de dirigeants musulmans se réunissent mercredi à Istanbul pour un ...

De faux profils chinois LinkedIn inquiètent l’Allemagne

Une affaire d’espionnage envenime les relations entre l’Allemagne et la Chine. Dans ...

Angleterre: accusé pour « viol », un jeune réfugié guinéen touche une compensation de plus de 147 mille $

C’est une histoire hors du commun que rapporte le site anglais le metro.co.uk dans ...

Exclusif – Migration clandestine : Récits bouleversants d’un jeune rescapé de l’enfer libyen sur les passeurs

De la vingtaine, DAK (l’initiale du nom d’un jeune migrant guinéen fraichement ...

AFRIQUE : LES TROIS DÉCISIONS DU SOMMET UA-UE CONTRE L’ESCLAVAGE EN LIBYE !

« Task force » africano-européenne policière et de renseignement, évacuation d’urgence des migrants, commission ...

AFRIQUE : UN CADRE DE LA FRANCOPHONIE SUSPENDU APRÈS UNE TRIBUNE ANTI-CFA PUBLIÉE SUR « LE MONDE AFRIQUE »

La tribune contre le franc CFA signée par le Togolais Kako Nubukpo ...

Angleterre: accusé pour « viol », un jeune réfugié guinéen touche une compensation de plus de 147 mille $

C’est une histoire hors du commun que rapporte le site anglais le metro.co.uk dans ...

A Accra, le discours qui déstabilise Macron

Face à Macron, le président Ghanéen Nana Akufo-Addo a tenu un discours ...