Accueil / les temps forts / Alibaba : l’avenir de l’informatique en nuage sera une compétition entre la Chine et les États-Unis

Alibaba : l’avenir de l’informatique en nuage sera une compétition entre la Chine et les États-Unis

Qiang Wei, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaire de Guineenews.org

Le 12 octobre 2017 à Hangzhou, à l’occasion de la Conférence sur l’informatique Yunqi, Hu Xiaoming, président d’Aliyun, a déclaré que l’avenir de l’industrie de l’informatique en nuage sera une lutte entre deux pays, la Chine et les États-Unis, et que, s’agissant des défis et difficultés rencontrés par les entreprises américaines dans le secteur de l’informatique en nuage, Aliyun y fera également face au cours des six à douze prochains mois.

Selon Hu Xiaoming, à l’ère des données informatiques, toutes les industries vont être amenées à passer à l’informatique en nuage, parce que toutes les industries devront adopter l’Internet, parce que chaque entreprise devra être connectée, et que dans l’avenir de plus en plus d’entreprises verront des opportunités dans la transformation numérique.

À l’heure actuelle, Aliyun est devenue la troisième plus grande entreprise d’informatique en nuage du monde, sur les talons des Américains d’Amazon AWS et Microsoft Azure. Hu Xiaoming estime que si le marché de l’informatique en nuage aux États-Unis a l’avantage d’être le premier arrivé, la puissance et la vitesse de la transformation numérique du marché chinois dépasseront celles des États-Unis.

Outre Aliyun, la Chine compte aussi un certain nombre de sociétés d’informatique en nuage, comme Baidu Cloud, Tencent Cloud, Huawei Cloud, Ucloud, Lenovo Cloud et bien d’autres encore. La stratégie future de Baidu dans le domaine de l’informatique en nuage va s’orienter vers l’intelligence artificielle, insistant sur l’« Informatique en nuage + Intelligence artificielle » ; Lenovo va quant à elle porter ses efforts sur un modèle de type « Informatique en nuage + Big Data » pour promouvoir  la transformation numérique et la modernisation industrielle à l’ère de l’intelligence.

Hu Xiaoming a précisé que si l’Alibaba Group a créé « Dharma House », c’est aussi pour faire face aux difficultés et défis rencontrés par l’informatique en nuage dans le processus d’industrialisation. « Il est à espérer que, dans le domaine des investissements de base, il sera possible de faire des investissements continus à long terme, et c’est seulement de cette manière que l’industrie pourra poursuivre une coopération étroite ».

La création de « Dharma House » a été annoncée officiellement le 11 octobre par l’Alibaba Group. Le nom de « Dharma House » (« DAMO ») se base sur la première lettre des mots anglais « Discovery » « Adventure » « Momentum » et « Outlook » (Découverte, Aventure, Elan et Perspectives), et a pour ambition de mener des recherches d’innover dans les sciences fondamentales et les technologies subversives. Selon la presse, dans les trois prochaines années, Alibaba va investir plus de 100 milliards de Yuans (environ 15,2 milliards de Dollars) dans la recherche technologique.

À la fin de septembre de cette année, la société américaine Gotner a publié un rapport sur les parts de marché mondial de l’informatique en nuage publique en 2016, qui montre que ce marché est actuellement dominé par ce qu’on appelle les « 3A » (Amazon AWS, Microsoft Azure et Aliyun d’Alibaba Cloud).

Les experts de l’industrie chinoise suggèrent que la Chine étudie et développe dès que possible des normes de centres de données en nuage afin d’encourager les services d’informatique en nuage publique chinoise à s’aventurer à l’étranger et les entreprises chinoises à leur fournir un support high-tech.

La Conférence Yunqi a connu sa première édition en 2009, et, actuellement hébergée par l’Alibaba Group, c’est le plus important sommet de l’informatique en nuage du monde. La Conférence Yunqi de cette année a compté environ 450 exposants, qui ont présenté les toutes dernières innovations technologiques dans des domaines comme l’intelligence artificielle, intelligence visuelle, informatique à puce, l’informatique quantique, l’informatique en nuage, les métadonnées, la conduite autonome, la maison intelligente, la gestion urbaine et d’autres encore.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*