Guinée/Période de fêtes : les femmes veulent à tout prix êtres belles?

Tenir un salon de coiffure est une activité génératrice de revenus pour bon nombre de jeunes filles et femmes guinéennes. A Conakry, elles sont nombreuses ces filles et femmes qui exercent le métier de coiffure pour subvenir à leurs besoins. A l’approche des fêtes les salons de coiffure ne désemplissent pas.

A moins d’une semaine de la fête du 31 décembre communément appelée fête de saint-sylvestre ou fête de fin d’année, les salons de coiffure sont remplit de monde à Conakry. Les femmes prennent d’assaut les instituts de beauté très tôt les matins . Elles veulent être congratulées la nuit du réveillon. Le tissage, les tresses, la manucure et la pédicurie sont entre autres les différentes activités pratiquées par le personnel dans les salons de beauté, chaque modele à un prix specifique qui varie entre 80 à 800.000 franc guinéen.
Rencontré dans son salon de coiffure à Taouyah maîtresse Mariam Baldé se dit heureuse d’avoir ce salon qui lui permet aujourd’hui de se prendre en charge et aider sa famille.

« je suis là aujourd’hui, je gère mon salon. J’ai commencé ce métier depuis 2008, malheureusement je n’ai pas fais d’études mais je me suis dite que pour avoir le respect des gens et vivre dignement, il me faudrait avoir un métier, c’est ainsi que je me suis lancé dans la coiffure en 2008. Aujourd’hui je suis célibataire mais je ne dépend de personne et j’aide parfois ma mère pour les dépenses de la maison » indique Mariame Baldé

Six (6) jours nous sépare de la fête de fin d’année,  Mariam Baldé reçoit beaucoup de monde que d’habitude.

« Ces derniers temps je ne recevait pas assez de clientes mais pendant ou à l’approche des fêtes les filles qui veulent se rendre belles viennent,parfois je reçoit par jour 7 à 10 personnes,donc ça nous plait quand c’est la fête » indique t-elle

Pourquoi tant d’engouement des femmes autour des salons de beauté en ses périodes de fête?

Mme Camara Aissatou est venue au salon de coiffure pour se rendre belle,elle avoue tenir à sa coiffure plus que tout pour bien fêter.

« Vous savez le 31 décembre est une nuit unique, nos maris ne sont souvent pas libres pour nous faire sortir, et on se dit qu’ils peuvent nous tromper tous les soirs sauf la nuit du 31 décembre, cette nuit là appartient aux titulaires. Alors moi j’ai décidé de mettre le paquet pour pouvoir m’acheter des mèches brésiliennes à trois millions de nos francs pour me faire toute belle, toute jolie afin que le jour J, mon homme soit fier de moi » affirme Mme Camara

Mme Jeanet Guilavogui est une des cliente, rencontré à ce salon de coiffure elle évoque les mêmes raisons

« La femme doit toujour se rendre belle même si c’est n’est pas pour les fêtes mais nous sommes le 25 aujourd’hui, ça n’arrive qu’une fois dans l’année mon mari et moi sommes invité à une fête, donc il faut que je me rende belle afin que je sois présentable et pour mieux le convaincre.Quand un homme à une belle femme à ses côtés il est de plus fiers et j’ai choisis ce salon parce qu’ici on me fait toujours de très belles tresses, les prix sont abordables en plus elles sont rapides et respectueuses. Apres ici je me rend dans une boutique pour me chercher une belle robe », témoigne Mne Jeanet Guilavogui

Salima Première Diallo

reagissez