Presse : sanctionné par la HAC, Mouctar Bah de RFI réagit

La haute autorité de la communication HAC vient d’annuler l’accréditation du correspondant de la Rfi en Guinée. Il est reproché à Mouctar bah d’avoir diffusé sur les antennes de RFI un reportage incriminant des  »bérets rouges » dans les tueries survenues à Wanindara dans la nuit du 07 novembre 2018, où deux jeunes ont été tués par balles.

Face à cette situation, le principal concerné à réagit. Mouctar Bah réfute les accusations de Martine Condé présidente de la HAC : ‘’je n’ai jamais dit que je ne peux pas produire ces preuves là. J’ai dit à madame Martine, si vous voulez, de nuit comme de jour, je peux vous produire les preuves. Parce que les gens là (les familles des victimes) sont prêts à venir témoigner, que ce sont des bérets rouges qui ont tiré sur les enfants’’ se défend le journaliste Mouctar Bah.

Aucune nouvelle demande d’accréditation ne sera étudiée “avant fin février 2019” précise le communiqué de la HAC. De son côté, la direction de Rfi déplore la décision de la HAC et réaffirme son soutien à son correspondant.

reagissez