leguineen
Image default
politique

Politique : Position de Makanéra sur la scène politique guinéenne

Traité de tous les noms d’oiseaux pour avoir quitté l’opposition Républicaine, le président du Front National de Développement (FND), Alhousseny Makanera Kaké a, au cours d’une conférence de presse qu’il a lui-même animée ce mercredi, 07 novembre à Conakry, apporté des éclairages sur les attaques dont il fait l’objet depuis des semaines maintenant.

 «…Venir partager avec les hommes de médias certains éléments que j’ai rencontrés abondamment dans la presse  en lisant différents sites d’informations et en écoutant certaines radios sur ma personne depuis mon départ de l’opposition Républicaine. J’ai compris que certains termes tels que : transhumance, conviction et constance politique n’étaient pas compris par non seulement, certains journalistes mais aussi, par d’autres acteurs politiques de la place ». Des mots et phrases qui constituent pour Makanéara, le sens réel de cette conférence.

« La transhumance c’est lorsque vous avez une compétition électorale, un parti est au pouvoir  ce qui devait être normalement dans l’opposition pour être contre le pouvoir, abandonne l’opposition pour aller à la soupe avec le parti qui gouverne. C’est aussi, les partis qui étaient préalablement au pouvoir avec les fonctionnaires qui ont eu suffisamment d’argent et les hommes d’affaires ont eu suffisamment d’argents si ce parti tombe, au lieu d’accepter de rester dans l’opposition en luttant pour la démocratie, ils se retournent dans les états-majors des autres partis politiques tout en sachant que ce qui se sont battus  avec conviction on les pousse parce qu’ils ont plus de moyens… », Enseigne Makanéra.

Pour lui, la constance n’est pas de durer dans l’opposition mais, d’être capable de faire librement ses choix sans aucune contrainte morale et matérielle. Enfin, la conviction en politique c’est d’être capable de s’opposer avec des arguments solides face à une situation que l’on vous oblige d’accepter. Bref, choisir librement et assumer  son choix », a précisé le président du Mouvement Dimboré Alhousseny Makanera Kaké.

Répondant à la question sur sa nouvelle vision politique et sa position par rapport à une possibilité d’un troisième mandat pour le président de la République, le Prof Alpha Condé, le président du Front National de Développement n’est pas allé du dos de la cuillère.

« Ma vison politique est de faire en sorte qu’on est des partis politiques responsables où les militants acceptent de cotiser pour leurs partis. Aujourd’hui, si chaque militant d’un parti politique acceptait de donner même 10000fg par an, le parti ne va pas avoir un leader qui va être propriétaire d’un parti politique.. Que la presse participe à l’éducation de la population. Un parti politique n’est pas une religion. Un chef d’un parti politique n’est pas un Dieu, ont peux le contester », a fait remarquer Makanera Kaké.

Pour finir il dira ceci : « En ce qui concerne le troisième mandat, entre deux maux, je choisis le premier. S’il n y a pas eu de changement au niveau de l’opposition Républicaine d’ici 2020, je préfère rester avec le mal avec qui je me suis familiarisé durant des années au lieu de remplacer ce mal avec un nouveau dont j’ignore la suite… ». A conclut le président du FND.

www.rtgkoloma.info

reagissez

du meme auteur

AGCSenacip Accueil » Politique » Elections locales : la CENI trouve raisonnable le montant de la caution Elections locales : la CENI trouve raisonnable le montant de la caution

kaba

Voici le compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 10 mai 2018

kaba

Manifs du 9 août: voici la nouvelle exigence de Dalein qui va corser ses revendications

kaba

Traditional Markets Nosedive, Following Bitcoin’s Own Slump Below $7k

kaba

Le regard critique de l’UFR sur la lutte contre la corruption annoncée par Kassory Fofana

kaba

Gouvernance : Khalifa Gassama Diaby quitte le navire du gouvernement Kassory

Daouda Sylla