leguineen
Image default
economie

Ponts et chaussées: Attention à la mise en service précipitée des ouvrages !

Vu l’urgence et les demandes pressantes, il est important de respecter les délais et les temps technologiques, surtout pour les ouvrages à sollicitation des contraintes permanentes et fréquentes de flexion. En cette période de grandes pluies, même avec des matériaux nouveaux et des accélérateurs de prise du ciment, la prudence voudrait donner une marge supplémentaire au processus de prise et de durcissement du béton.

On a remarqué que très peu d’ingénieurs respectent les précautions à prendre et à respecter avant, pendant et après le bétonnage des éléments en béton armé. Dans le cas des ponts, on a vu le déplacement des appareils et engins divers sur les surfaces pendant ou dès après le bétonnage. Or, cela est formellement interdit. Car, pendant les processus de prise et de durcissement du ciment, c’est le moment capital et crucial de l’adhérence entre le béton et les armatures.

Le moindre déplacement d’un engin quelconque sur la masse fait des secousses et des vibrations qui provoquent la séparation du bétonet des armatures. On n’a plus ainsi un élément en béton armé mais une masse de béton qui recouvre des armatures, danger ! Même en respectant après-coup les délais impartis, la résistance prévue n’y est plus. La dégradation et la destruction de l’ouvrage se constateront à la longue par des fissures et cassures dans la structure même du béton.

Par la même occasion, en revenant sur l’effondrement de cet immeuble de Coronthie, il serait difficile de déterminer la faute. L’effondrement n’est pas uniquement dû à l’insuffisance des fondations, mais cela pourrait venir également du sol instable, du non-respect des dosages et des temps technologiques, que les Allemands nomment les « intercalations techniques ».

Si, par précipitation, l’on a voulu rattraper le temps perdu en faisant porter les charges des 6 niveaux supérieurs aux éléments du premier niveau, qui n’ont pas eu le temps de sécher et de durcir correctement, sans parler du respect des dosages, l’écroulement était inévitable.

Pourquoi le propriétaire de cet immeuble a changé plusieurs ingénieurs ? Seuls les mis à la porte pourraient donner la réponse. Mais d’ores et déjà, tout se résume dans le non-respect des normes de construction. On est personnellement partant pour la radinerie.

reagissez

du meme auteur

Washington: c’est parti pour le sommet mondial sur le commerce et l’industrie en Afrique

Mamoudou Condé

Deuxième revue du FMI prévue pour le mois de décembre : le pronostic du ministre de l’Economie

Mamoudou Condé

SLECG : « il faut qu’on ait les 8 millions…, nous n’avons pas rêvé débout », dixit Oumar Tounkara

Mamoudou Condé

Pauvreté en Guinée: Plus de 90% ont manqué d’argent en 2017

Mamoudou Condé

Journée nationale du paysan à N’zérékoré : La mécanisation, pour une agriculture compétitive !

Mamoudou Condé

Développement local: Autorités et partenaires se penchent sur la gestion des redevances minières

Mamoudou Condé

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.