leguineen
Arts et Cultures

Littérature : Ousmane Traoré signe son second roman

Quelques mois après la fin de  » Conakry, capitale mondiale du livre « , la bibliothèque de Guinée s’agrandit et laisse s’enrichir la littérature guinéenne.

Ousmane Traoré vient de publier son nouvel ouvrage sous les soins des éditions Edilivre à Paris, le 7 mai 2018.

Jeune auteur résident à Riyad, engagé et s’inspirant de l’actualité, son second roman intitulé Zen, traite de l’immigration et du terrorisme avec son héros Bounafane Touraman qui part  » du bled pour sécher les larmes de sa mère et faire sauter le pas à sa famille « . Dans cette fiction de 330 pages, le lecteur découvre d’intenses thrillers dans un style littéraire rare, avec le personnage principal, factuelle expression d’une jeunesse africaine aux espoirs qui tombent en charpie.

Si les occidentaux voient l’immigration comme un mal, pour lui,  » elle permet de faire vivre la famille au bled et créer une plus-value au pays d’accueil. Le cas de Mamoudou Gassama est plus illustratif : il sauve la vie d’un enfant devant des dizaines de blancs, en risquant la sienne. Il commence à travailler, va payer ses impôts en France et aider sa famille au Mali », conclut-il.

Selon le jeune auteur et journaliste indépendant, il faut stopper l’immigration des jeunes africains car,  » depuis 2013, la croissance économique africaine ne cesse d’accroître. Cette croissance étant portée par des jeunes, il faut donc trouver des solutions idoines, afin de les empêcher de partir . »

Pour se faire,  » les gouvernants africains doivent repenser le système éducatif, créer des emplois, lutter contre la déperdition scolaire, octroyer des micros crédits aux jeunes épris d’initiatives « , affirme-t-il.

L’envie de revenir au bled, est comme se redonner la vie après l’avoir perdue « , d’après l’auteur, celle de lire Zen est insatiable.

A propos de l’auteurOusmane Traoré, né à Matam, une agglomération de Conakry, est licencié en Lettres Modernes de l’université Gamal Abdel Nasser, en République de Guinée.

Il enseigne dans moult lycées du pays puis devient en 2008, pensionnaire de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée (ISSEG).

Il s’exile au Rayaume d’Arabie Saoudite en 2010 où il assume successivement les fonctions de Directeur de Communication, d’Attaché de presse du groupe africain des consuls généraux, Directeur Général de l’École Internationale de Riyad de 2015 à 2017. Il publie en 2014 à Paris, son premier roman Un peuple orphelin.

La plume de ce journaliste indépendant sourd par an, une trentaine d’articles de presse sur des sites francophones africains.

 

reagissez

du meme auteur

dédicace du livre de Dr Moustapha Koutoub Sanoh au CCFG en vidéo

kaba

Distinction: Sékouba Bambino s’adjuge le prestigieux Prix «Nuits d’Afrique’’ pour la Francophonie»

kaba

Littérature : Zeinab Koumanthio Diallo ressuscite sa défunte homonyme dans un livre

kaba

Labé: élèves et autorités boudent la bibliothèque préfectorale

kaba

Culture : l’Harmattan-Guinée présente un livre sur l’histoire du cinéma guinéen

kaba

FODÉ BARO | Tolerance

kaba

Beauté: la miss Asmaou à la conquête de la couronne Miss monde

kaba

Chronique-fiction : Comédie-Show du ministre K², Mamane et Gohou au Parlement du rire

kaba

Culture : un Guinéen, couvert d’éloges par l’Ambassadeur du Japon, après avoir été décoré de l’Ordre du Soleil Levant

kaba

Culture : le cinéma guinéen chute, alerte le Secrétaire général de la FEPACI)

kaba