leguineen
Image default
Coopération economie

La coopération Chine-Afrique va écrire une nouvelle page d’histoire

Zhong Fei, journaliste au Quotidien du peuple, partenaire de guineenews.org

Depuis la création du Forum sur la coopération sino-africaine en 2000, la situation internationale a connu d’énormes changements. Au fil des ans, le statut de la Chine et de l’Afrique dans le paysage politique et économique international s’est considérablement amélioré. Le Sommet 2018 du Forum se tiendra les 3 et 4 septembre à Beijing ; ce sera une nouvelle grande réunion de famille de l’amitié sino-africaine après le Sommet de Beijing en 2006 et le Sommet de Johannesburg en 2015, mais aussi la plus grande manifestation diplomatique de l’année organisée en Chine, ainsi que celle où les responsables étrangers présents seront les plus nombreux. Ce sommet ne manquera sans doute pas d’écrire une nouvelle page d’histoire.

Une modification de l’envergure du Forum

Le Forum sur la coopération sino-africaine original était plutôt une réunion consacrée aux affaires générales, tandis que celui d’aujourd’hui est déjà un forum stratégique. De même, les précédents Forums sur la coopération sino-africaine étaient des forums régionaux alors qu’aujourd’hui c’est devenu un forum mondial. Cette année, lors du Sommet de Beijing, les dirigeants de nombreux pays d’Afrique et le Président de la Commission de l’UA viendront à la réunion à la tête d’une délégation, le Secrétaire général de l’ONU sera également présent au sommet à titre d’invité spécial, et 27 organisations internationales et régionales africaines assisteront aux activités du Forum en tant qu’observateurs. À l’heure actuelle, certains pays se sont vigoureusement engagés dans l’unilatéralisme, le protectionnisme et l’hégémonisme commercial. En revanche, les dirigeants chinois et africains, qui ont une vision à beaucoup plus long terme, ne manqueront pas d’élever le niveau du Forum, montrant toute l’importance stratégique des relations sino-africaines.

Un renforcement des effets du Forum

Malgré la taille limitée de l’économie du continent africain et le fait que la Chine est encore un pays en développement, 1+1 est supérieur à 2, et les effets de la coopération sino-africaine sont considérables ; celle ci constitue également une énergie cinétique énorme qui pèse sur les changements dans le paysage international. La création du Forum sur la coopération sino-africaine a permis de résister aux calomnies et aux soupçons continus des pays occidentaux envers la Chine. La Chine et les pays africains se regardent face à face avec sincérité et, depuis de nombreuses années, la courbe de croissance de l’Afrique évolue avec la montée en puissance de la Chine. Actuellement, la plus grande partie du financement des infrastructures en Afrique provient de Chine. Un quart des projets contractuels internationaux de la Chine sont mis en œuvre en Afrique et un cinquième de l’essence que les Chinois mettent dans le réservoir de leur voiture provient de ce vieux continent. Il n’est pas interdit de croire que le succès annoncé du Sommet de Beijing du Forum soulignera à nouveau la puissante vitalité de la solidarité et de la coopération sino-africaines, favorisera la bonne dynamique de développement global des pays en développement, et rassemblera toutes les forces éprises de justice de la communauté internationale et désireuses de promouvoir un développement pacifique.

Un renforcement de l’influence du Forum

Le Forum sur la coopération sino-africaine a été créé il y a 18 ans, et depuis lors, il a adhéré au principe d’égalité en matière de discussion, de construction et de partage, donnant naissance à des caractéristiques d’équité, de pragmatisme et d’efficacité. Dans le cadre du Forum, la coopération sino-africaine a obtenu des réalisations remarquables dont les résultats sont visibles par tous et sont unanimement salués à leur juste valeur par les peuples africains et la communauté internationale. Aujourd’hui, le Forum sur la coopération sino-africaine est devenu une marque particulièrement retentissante de la coopération entre la Chine et l’Afrique, mais aussi une bannière qui dirige la coopération internationale en Afrique et favorise la coopération Sud-Sud, apportant des bénéfices tangibles aux peuples africains. Dans un contexte de changements profonds que connaît la situation internationale, la Chine et l’Afrique se sont tendus la main pour partir ensemble sur un nouveau voyage, permettant aux rêves des peuples chinois et africains de briller ensemble, et, à n’en pas douter, le Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine affectera le regard du monde entier.

(Wang Hongyi, chercheur associé à l’Institut des études d’Asie occidentale et d’Afrique à l’Académie chinoise des sciences sociales)

reagissez

du meme auteur

N’Zérékoré: démarrage des travaux de reprofilage des voiries urbaines

kaba

Kérouané: accord entre jeunes frondeurs et médiateurs

kaba

Changement climatique: une sècheresse sans précédent s’abat sur le Fouta et ravage cultures et animaux

kaba

Contrôle des qualités et normes : des vices de forme constatés dans l’inspection

kaba

Session budgétaire : Le budget national 2018 en hausse de 5 mille milliards de francs

kaba

Marche de la société civile: un impressionnant dispositif sécuritaire au Rond-point de la Tannerie

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.