Accord politique: Amadou Damaro invite les jeunes de Guéasso et autres à la retenue

Suite à la rencontre entre le pouvoir, la mouvance présidentielle et l’opposition au QG de l’UFDG le mercredi dernier et qui a généré une entente autour du contentieux électoral, cela a suscité des désaccords par endroits.

A Kindia et à Guéasso ( Lola) par exemple, des jeunes du RPG Arc-en-ciel ont exhibé leur désaccord face à cet accord politique en brûlant des pneus. Pour eux, il ne fallait pas céder les 9 quartiers et districts à l’opposition.

Au cours de l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel de ce samedi 11 août, le président de la mouvance présidentielle à l’Assemblée nationale a tenté d’attirer leur attention.

« Parce qu’on pouvait pas aller en dehors de la loi c’est pourquoi ça a pris six mois. Non seulement nous n’avions pas de solutions idoines mais il fallait surtout éviter que ça soit un précédent, parce qu’aux législatives ils (les opposants, ndlr) sont capables encore de dire, nous avons gagné ici, on nous a volé… C’est ainsi qu’on avait regardé ensemble que cet accord n’est pas parfait mais ça permet d’avoir la paix. Quand il y a un accord politique, personne ne gagne totalement et personne ne perd totalement« , fait savoir Damaro Camara.

« Les bruits qu’on apprend de Kindia, de Guéasso, de Gbiamou…, c’est normal! Il nous revient de sensibiliser les uns et les autres pour comprendre que le combat ne s’arrête pas à cela. Si on a perdu quelque part la mairie, et qu’on n’y gagne le député, nous y sommes plus forts« , a rassuré Damaro.

reagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.