leguineen
  • Home
  • politique
  • Guéguerre au sommet de l’USTG: la FESABAG dézingue sa centrale mère
politique

Guéguerre au sommet de l’USTG: la FESABAG dézingue sa centrale mère

Entre Louis M’Bema Soumah, secrétaire général de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) et son adjoint Abdoulaye Sow, par ailleurs secrétaire général de la FESABAG (Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Microfinances de Guinée), plus rien ne va. C’est du moins ce qui ressort entre les lignes d’une nouvelle déclaration de la FESABAG dirigée par Abdoulaye Sow.

D’après cette déclaration dont Guinéenews a reçu copie, la FESABAG dénonce le fait que « l’USTG s’est permise de faire une déclaration inacceptable et honteuse, dénuée de tout fondement contre son Secrétaire Général, dont le seul crime est de n’avoir pas participé à une grève. » » Cette déclaration est, dit-t-on, consécutive à une large concertation avec, d’une part le Bureau exécutif, et d’autre part avec les travailleurs de la corporation. Lisez plutôt l’intégralité de ladite déclaration:

«HEUREUSEMENT QUE LE RIDICULE NE TUE PAS !

L’USTG s’est permise de faire une déclaration inacceptable et honteuse, dénuée de tout fondement contre notre Secrétaire Général, dont le seul crime est de ne pas participer à une grève, après une large concertation avec, d’une part le Bureau exécutif et d’autre part les travailleurs de la corporation.

Une grève d’ailleurs préparée par un clan d’opportunistes sans pour autant associer les différentes fédérations. La FESABAG condamne avec la dernière énergie cette fameuse déclaration qui est une honte. La cruauté avec laquelle elle a été rédigée est digne des régimes révolutionnaires.

Encore une fois, la position de la FESABAG par rapport à cette grève est fondée sur une décision unanime du bureau exécutif et de l’assemblée générale des travailleurs et non de son Secrétaire Général. DONC QU’ON NE SE TROMPE PAS DE CIBLE.

 Aujourd’hui, l’USTG a perdu tous ses repères et se caractérise essentiellement par : – Une association de personnes retraitées et cupides ;

– Une composition clanique du comité de négociation dont la compétence et l’honnêteté restent à désirer ; – Un manque de transparence dans la gestion des grèves ;

– Une absence de solidarité pendant les grèves de la FESABAG et du SLECG présidé par SOUMAH Aboubacar. – Un manque de dialogue constructif avec les partenaires dans l’intérêt des travailleurs avant toute prise de décision.

 – L’instauration d’un concept de ‘’ grève perlée’’ qui ne correspond pas à la vision de la FESABAG. Ces dinosaures de l’USTG ont pour seule volonté aujourd’hui de barrer la route à tout syndicaliste qui voudrait apporter un changement à la gestion calamiteuse de cette structure dont nous avons été les initiateurs. En d’autres termes, l’USTG est devenue un ‘’ FONDS DE COMMERCE ‘’ que certains syndicalistes véreux et mercantiles, se croyant intelligents, s’en servent pour se positionner vis-à-vis des postes de responsabilité ou en prévision des négociations juteuses en leur faveur derrière des portes closes.

La FESABAG est une Fédération autonome qui a des obligations vis-à-vis de ses mandants. SOYONS SERIEUX ET BATTONS NOUS EFFECTIVEMENT POUR LES TRAVAILLEURS. Cette fois-ci le plan concocté par les caciques de l’USTG est en train d’échouer. En tout état de cause, la FESABAG ne servira ni de bouc émissaire, ni de faire- valoir. A BON ENTENDEUR SALUT !

Tenez, lorsque SOUMAH Aboubacar a voulu conduire un changement dans le secteur de l’éducation, il a été traité de tous les maux. Ils sont allés demander aux autorités de le muter hors de CONAKRY. Leurs honte a été qu’il a tenu et finalement été élu Secrétaire Général du SLECG.

 Mais comble du paradoxe. En temps de paix, SOUMAH n’est pas reconnu par l’USTG, et en temps de conflit, il est sollicité pour faire adhérer les enseignants à la grève. Où est alors votre légitimité ? Votre préoccupation aujourd’hui à l’USTG est de vivre en parasite au sein de l’institution. Les bureaux sont devenus des dortoirs. Vous êtes effectivement des traitres habitués des faits de mensonge, de la calomnie et la délation.

Vous vous apprêter à organiser un semblant de congrès pour se maintenir coûte que coûte et pour empêcher tout changement avec des textes taillés sur mesure. Donc une forte obstruction au changement. Vous vous trompez. Les composantes de l’USTG ne l’accepteront jamais. Vous devez comprendre que tout fini par finir (surtout lorsque ce sont des intérêts égoïstes).

Les guinéens au 21è siècle n’accepteront pas le mensonge quelle que soit son origine, et émanant surtout de personnes sans confiance, totalement disgraciés aux yeux de l’opinion nationale et internationale.

QUE LA VERITE TRIOMPHE HONTE AUX MENTEURS VIVE LA FESABAG.

 LE BUREAU EXECUTIF DE LA FESABAG UNIS, NOUS VAINCRONS».

reagissez

Related posts

Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signe

kaba

Démission du gouvernement : Kiridi Bangoura face à la presse avant le remaniement

kaba

Chronique-fiction : Premier dialogue imaginaire entre Abdoulaye Bah, général Conté et Jean-Marie Doré (Hommage)

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.