leguineen
  • Home
  • Société
  • Grève : Kindia a marché pour la baisse du prix du carburant
Société

Grève : Kindia a marché pour la baisse du prix du carburant

Très tôt ce mardi 10 juillet, les forces sociales ont brisé le silence pour exiger la baisse du prix du carburant à la pompe.

Les forces sociales de Kindia ont marché afin de pousser le gouvernement à renoncer à la décision qu’elles jugent « injuste » et « maladroite ». Cette marche dite pacifique est partie du grand carrefour pour s’achever à la place des Martyrs.

Munis de pancartes sur lesquelles, on pouvait lire clairement : « 8000fg c’est bon ! », et les slogans comme «non à la corruption ! Non à l’injustice ! Nous voulons le carburant à 8000 fg

Des groupes de marcheurs, composés  d’étudiants, de femmes, de badauds faisaient escale à chaque petit Carrefour pour chanter l’hymne national, une manière d’exprimer leur colère par rapport à cette décision d’augmentation du prix du carburant.

A la place de l’Indépendance où la marche a pris fin, des discours très poignants ont été tenus par quelques leaders du mouvement.

Vous savez aujourd’hui, les forces sociales de Guinée ont fait une marche pacifique. On ne pouvait pas être en marge de cette cause commune. C’est pourquoi ce matin, nous avons décidé de nous faire entendre sur le sujet. En Haïti, le gouvernement a baissé le prix du carburant à la pompe, pourquoi pas chez nous en Guinée ? Nous pouvons faire autant. Donc, nous demandons au président et à son gouvernement de baisser le prix du carburant à la pompe. C’est-à-dire revenir à 8000 fg le litre. Le Guinéen souffre, le bas peuple peine énormément, nos mamans, nos parents, tout le monde se demande comment va le pays ces derniers temps ? Puisque nous partons de crise en crise ! Je précise que si le gouvernement ne baisse pas le prix dans les jours à venir, nous allons encore renforcer nos séries de marches jusqu’à la satisfaction de nos revendications”, affirme Alseny Farinta Camara, membre de la société civile de Kindia.

Au niveau de la Justice où les marcheurs ont fait escale, les marcheurs ont été freinés dans leur élan par les forces de l’ordre qui ont laissé entendre que la marche, bien qu’elle soit pacifique, n’est nullement autorisée. Un argument qui a été vite démenti par les leaders du mouvement, qui ont dit avoir reçu l’ordre des autorités communales.

Interrogé sur cette marche, l’un des marcheurs a fustigé le refus catégorique du gouvernement de faire baisser le prix du carburant à la pompe. “ En tant que citoyen, j’ai pris part à la marche pacifique… En Guinée, l’injustice sociale a atteint son paroxysme. Les gens n’en peuvent plus”, indique Denis Gamy.

La marche n’a connu aucun incident à Kindia, les marcheurs ont tranquillement exprimé leur ras-le-bol pour amener le gouvernement à revenir sur sa décision dans un bref délai.

reagissez

du meme auteur

Armée: les familles des militaires tués à Kidal reçoivent chacune plus de 632 millions GNF d’indemnité

kaba

SMB-WINNING : c’est parti pour la remise de la prime du développement harmonieux aux communautés locales de Boké

kaba

Mamou : Un homme de 42 ans, accusé d’avoir violé sa fille, risque 20 ans d’emprisonnement

kaba

Employabilité: 100 jeunes initiés à l’entrepreneuriat par le projet BoCeJ

kaba

Mamou : vol de bétail, un cauchemar pour les éleveurs

kaba

Justice : le procès en appel de l’opposant Ibrahima Sory reporté au 23 juillet

kaba

Abdourahmane Sanoh de la PCUD : « Si les syndicalistes aussi se connectent…»

kaba

Deux radios privées fermées

kaba

Tougué : Les conducteurs de taxi-moto dotés enfin d’un bureau

kaba

L’axe Bambeto-Cosa, une zone marginalisée ?

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.