Amadou Diaby, vice-président de la FEGUIFOOT : « Le regroupement a rassuré les binationaux »

En compagnie des membres du Comité exécutif, le vice-président Amadou Diaby a répliqué aux critiques visant la fédération, notamment pour le regroupement du Syli au Maroc. Selon Amadou Diaby, ce regroupement a été plutôt bénéfique pour l’équipe nationale. Puisqu’il a permis de rassurer les binationaux qui, pour la plupart,  voulaient toucher du doigt au projet de l’actuelle équipe dirigeante de la fédération. « Ça c’est bien passé au point que chaque joueur a envoyé une lettre de remerciements », a indiqué Amadou Diaby, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée mercredi, à Conakry.

Il est allé jusqu’à dire qu’il n’a jamais vu une équipe nationale guinéenne aussi soudée que celle qui est née du regroupement au Maroc. Amadou Diaby rassure que la division qui a souvent miné le Syli national est désormais terminée. « L’équipe est désormais comme une famille », a-t-il dit.

Amadou Diaby rapporte qu’au regroupement, « les joueurs étaient disciplinés et dévoués, ils n’ont rien réclamé comme prime et leur objectif n’était pas là pour jouer contre une grande équipe ».  « Ils étaient là pour voir comment est l’équipe de Guinée…Le match contre le RAC n’était pas un match en tant que tel. C’était un entrainement », estime le vice-président de la Fédération Guinéenne de Football.

Selon Diaby, si les autres clubs marocains ont finalement décliné leur décision de jouer contre le Syli au Maroc, c’est parce que leurs joueurs étaient prêts à aller en vaccances. Là-dessus, Amadou Diaby a d’ailleurs loué le patriotisme des joueurs guinéens qui ont sacrifié une partie de leurs vacances pour ce regroupement.

Amadou Diaby met l’arrivée des binationaux à l’actif du président Antonio Souaré avec qui il a travaillé durant dès mois pour les convaincre de jouer pour la Guinée. « Heureusement, ils sont tous prêts à jouer pour la Guinée ». Dans le même sillage, le vice-président de la Guinée a annoncé la volonté de Bangaly Soumahoro de Mamelodi Sundowns (Afrique de Sud) de jouer pour la Guinée.

Cette conférence de presse était aussi pour les anciens collaborateurs (aujourd’hui membre du Comité exécutif)  de Salif Camara Super-V de revenir sur la fronde qui avait entamé la chute de leur ancien président. Ils ont fait ce rappel pour répondre à « la haine » de leur ancien président contre l’actuel. Ils ont avoué que ce sont eux qui ont imposé à Antonio Souaré la décision de prendre la présidence de la FEGUIFOOT. « Au départ, Antonio n’était pas intéressé…D’ailleurs, c’est lui qui cherchait à réconcilier les frondeurs avec Super V », a dit Amadou Diaby. « Nous avons voulu rafraîchir les mémoires pour qu’on (le camp Super V) sache qu’on nous attaque inutilement », a-t-il indiqué.

reagissez