leguineen
Image default
en continue

Mort des quadruplés et interpellation de Pr Telly Sy : La réaction de l’ordre des médecins

Le Professeur Telly Sy, gynécologue de son état et propriétaire de la clinique où les quadruplés du couple Guissé ont trouvé la mort, a été interpellé par des agents du colonel Tiegboro Camara.

En réaction, le Pr Hassane Bah, chef service de la Médecine légale à l’hôpital Ignace Deen et également président de l’ordre des médecins de Guinée, a donné des détails d’expert, ce mardi.

Invité de la radio Espace FM, dans l’émission « Les Grandes Gueules », le président de l’ordre des médecins de Guinée, le professeur Hassane Bah, a tout d’abord levé l’amalgame. « Nous ne sommes pas restés muets. Au contraire, nous sommes très préoccupés par cette situation. Mais encore une fois, l’ordre des médecins n’est ni un syndicat, ni une juridiction mais plutôt un organe consultatif du ministère. Notre vocation est de moraliser la profession, de divulguer les textes en vigueur et de sauver l’honneur de la profession. Je le dis parce qu’à l’allure où vont les choses, le corps médical est en train de prendre un sérieux coup », a-t-il entamé.

Revenant sur la mort des quadruplés, le médecin légiste rappelle, sans vouloir s’inscrire dans une logique de nier pour nier, que la responsabilité médicale existe partout. « En Guinée ou ailleurs, les médecins sont assignés partout devant les cours et tribunaux pour répondre de leurs actes, lorsqu’ils commettent des fautes. Mais cette responsabilité est sur la base de la faute. Sans faute, il n’y a pas de responsabilité », a-t-il insisté.

Sur le cas précis de la mort des quadruplés, le professeur Hassane Bah se pose des questions. « Est-ce que le couple a reçu toutes les informations concernant la naissance des quadruplés ? Est-ce que ces enfants nés prématurés ont-ils bénéficié des soins dans la couveuse ? Dans quelles conditions, ont-ils été transportés à l’INSE ? Quel était l’état des couveuses trouvées à l’institut de nutrition ? Cette information est un droit pour les malades. Le médecin en question doit donner toutes les informations adaptées et loyales aux patients », a-t-il expliqué.

A ce stade de la procédure judiciaire, le professeur Hassane Bah demande la mise en place d’une équipe d’experts qui va vérifier tout ce qui s’est passé et étudier le dossier.

« Mais en ce moment, il faudrait également écouter le professeur Telly Sy pour confronter son témoignage aux accusations des dames. Restons derrière la justice. Est-ce qu’il y a eu négligence ? Est-ce qu’il y a eu manquement des obligations professionnelles ? C’est à la justice d’enquêter et de trancher », a-t-il affirmé.

S’agissant de l’interpellation du gynécologue, le Professeur Telly Sy, le médecin légiste témoigne. « En ma qualité du président de l’ordre des médecins, j’ai rendu visite au professeur Telly Sy. Contrairement à ceux qui pensent que les médecins se défendent entre eux, tel n’est pas le cas. Tous les dossiers que je gère, si je ne peux pas dire la vérité, je me récuse. Mais je vous dis, j’ai vu un homme très affecté et presque déprimé. Et je le comprends. Aucun médecin ne peut se réjouir de la mort de son patient. La première responsabilité de tout médecin est morale. C’est la première sanction. Sur le plan de sa conscience, il est très affecté. La deuxième responsabilité, c’est la procédure judiciaire engagée contre le Pr Telly Sy et sa clinique », a-t-il indiqué.

reagissez

du meme auteur

Élections locales : Des défaillances détectées sur le matériel reçu à Labé (CEPI) !

kaba

60 ans de l’indépendance guinéenne : voici le compte rendu du Conseil des ministres

kaba

Dépolitisation de l’Administration : Quand Kassory donne raison à Gassama Diaby

kaba

Déviation de Linsan , devant la presse le ministre des travaux publics arrose ses détracteurs et précise ….

kaba

Écroulement d’un immeuble à Coronthie : De nouvelles mesures contre les constructions anarchiques

kaba

Mali : un quatrième bataillon de l’armée guinéenne va rejoindre la MINUSMA

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.