Les députés de l’opposition boudent les débats à l’assemblée nationale

Les parlementaires issus de l’opposition ont brillé par leur absence ce lundi 14 mai à l’assemblée nationale. Les opposants, en lieu et place des débats, a opté pour la politique de la chaise vide.

Des conventions, protocoles d’accords et chartes ont été soumis à l’approbation des députés à l’hémicycle ce lundi. Parmi eux figure la charte africaine sur les valeurs et principes administratives du service public et de l’administration qui remplace la charte africaine de la fonction publique adoptée par conférence panafricaine des ministres de la fonction publique le 6 février 2001 en Namibie.

Les travaux se sont déroulés à l’absence des députés de l’opposition. Jointe par VisionGuinee, la députée Mariama Tata Bah du groupe parlementaire libéral démocrate a évoqué les raisons du boycott des activités du jour.

‘’On ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. L’opposition a appelé à une journée ville morte. On ne peut pas demander à nos militants de rester à la maison et que nous partons travailler. Cela n’est pas normal. C’est pourquoi, nous avons décidé de rester nous aussi à la maison’’, explique-t-elle.

Elle tient à préciser que le boycott des activités du parlement ne concerne que la journée du lundi 14 mai.

Mamadou ALiou BANGOURA, pour VisionGuinee.Info

00224 622 56 81 60/mambia1990@gmail.com