leguineen
  • Home
  • economie
  • Journée nationale du paysan à N’zérékoré : La mécanisation, pour une agriculture compétitive !
economie

Journée nationale du paysan à N’zérékoré : La mécanisation, pour une agriculture compétitive !

Le mot qui a le plus retenti au cours de la célébration de cette journée réservée au monde paysan, reste « la mécanisation ». Pour tous les intervenants, la modernisation de l’agriculture passe nécessairement par la mécanisation en subventionnant des équipements agricoles tels que : les tracteurs, les motoculteurs avec accessoires, le matériel de post-récoltes et celui d’irrigation…Les agriculteurs exigent la mécanisation du secteur agricole.

Modernisation de la pratique agricole avec des machines sophistiquées tels que des tracteurs et des moissonneuses-batteuses ajoutés à tout le matériel agricole utilisant les différentes formes d’énergie humaine, animale et motorisée. Les agriculteurs et autres paysans veulent une technologie adaptée aux utilisateurs.

Le chef de l’Etat attentif à cette doléance a compris que les agriculteurs sont sur la même longueur d’onde que lui. Il a toujours souhaité faire de la mécanisation de l’agriculture le principal vecteur de la transformation qualitative de l’organisation des exploitations agricoles et, partant, du changement des rapports de l’homme avec son environnement. En effet, la mécanisation de l’agriculture, selon l’entendement du président, va conduire les exploitations agricoles à accroître leur taille ou à se regrouper sous diverses formes pour rentabiliser les investissements consentis.

Pour ce faire, le président Alpha Condé a réaffirmé l’importance qu’il accorde au secteur agricole. Et entend-il faire de la Guinée « le grenier de l’Afrique de l’Ouest ». Son plus grand souhait dira-t-il, est de voir la Guinée reprendre sa place d’antan. Promesse sera donc faite pour l’acquisition d’équipements agricoles par les agriculteurs et organisations de producteurs ainsi que la formations, pour une agriculture durable, moderne et compétitive, garantissant la sécurité alimentaire et nutritionnelle d’une population de plus en plus croissante, dans un espace économique ouvert et concurrentiel.

reagissez

Related posts

Forum de l’étudiant guinéen 2018: les attentes du ministre Yéro Baldé

kaba

Menace d’une journée sans commerce: le ministre Yombouno et les opérateurs accordent leurs violons

kaba

Guinée: le premier centre de gestion agrée inauguré par le ministère du budget

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.