leguineen
  • Home
  • region
  • Fria : le premier broyeur, nécessaire au lancement de la production de l’usine Friguia, a démarré ce 11 mai
region

Fria : le premier broyeur, nécessaire au lancement de la production de l’usine Friguia, a démarré ce 11 mai

Dans logique de la relance effective des activités de l’usine Rusal-Friguia, à l’arrêt depuis avril 2012,  les techniciens de cette unité industrielle ont procédé le vendredi 11 mai au lancement du processus de la production, a constaté le correspondant de Guinéenews sur place.

D’après une source proche de la direction que Guinéenews a joint par téléphone, deux chaudières sont effectivement mises, à date, en marche ainsi deux turbos alternateurs qui fonctionnent dans leur régime normal et souhaité. Ils fournissent environ 6 mégawatts d’énergie par jour à l’usine jusqu’à ce matin, nous a indiqué notre interlocuteur.

A l’en croire, le premier broyeur (le lancement du processus de production) de  l’usine a démarré et tourne avec introduction de bauxite depuis le 11 mai aux environs de 11 heures 48 minutes. Si tout va bien, dans les 72 heures qui suivent, précise-t-il, on devrait produire de l’alumine qui va être dissoute toujours dans les liqueurs et ce processus qui a commencé et va se terminer plus tard par la production d’alumine à travers la calcination dans les fours.

Mais pour le moment on ne peut dire que c’est le processus de production qui a été lancé, a-t- il fait remarquer

Poursuivant, notre interlocuteur se veut rassurant quant à la relance définitive des activités de l’usine sous peu.

« Je puis vous dire que toutes les dispositions sont prises pour que désormais la relance soit effective. Parce que du côté de la centrale, il y a une stabilité parfaite car, nous sortons de plus en plus de l’énergie produite par Kaléta pour  complètement  être autonome avec la production de l’énergie produite par l’usine. En termes de volume de bauxite, la production qui a commencé depuis un mois a une réserve suffisamment prête environ 15.000 tonnes de bauxites avec deux piles que nous avons constituées et qui ont pour rôle d’avoir une quantité régulière sur le site. Il y a aussi suffisamment de soude, de mazout  dans l’usine. Ce qui manque aujourd’hui, c’est peut-être certains produits qui devront être disponibles au plus tard le mardi 15 mai. Donc, tous les ingrédients sont prêts pour assurer la production », rassure-t-il

Malgré tout, il est à regretter l’absence de plusieurs techniciens chevronnés qui ne sont  jusqu’à présent pas appelés et qui sont des éléments clés pour le bon fonctionnement de l’usine. C’est pourquoi, aujourd’hui nombreux sont des observateurs qui souhaitent  à ce que les partenaires se mettent au-dessus de toutes considérations subjectives afin d’assurer la bonne marche de l’usine.

reagissez

du meme auteur

Gendarmerie nationale: Le Colonel Mamadou Alpha Barry arrêté

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.