leguineen
Image default
international

Climat : Et si Donald Trump ne dit que ce que font les autres ?

Les normales saisonnières sont de loin dépassées aux USA. La température est descendue en ce début de l’hiver déjà à -40°c, et tout ce que trouve Trump à Tweeter est que le réchauffement climatique serait le bienvenu pour venir réchauffer  ce froid de canard. Une blague de mauvais goût, diraient certains, mais l’aliboron politique a le mérite de dire tout haut ce que d’autres chafouins politiques pensent tout bas.

Si on regarde et écoute ce que fait l’Allemagne, on entend qu’elle est à la pointe de la lutte contre le réchauffement climatique, mais elle utilise le charbon en pagaille. Des fois que ce charbon viendrait de la Pologne. Elle n’est pas seule, puisque l’Inde qui vient de s’asphyxier pendant des jours, se dit aussi très préoccupée par le réchauffement climatique. A côte de l’Inde, la Chine a de la peine de se dissimuler en tant que plus grand pollueurs de la planète. Elle est fin prête à mettre la main à la poche pour le fonds vert tout en utilisant le charbon à s’étouffer.

Son grand voisin russe est aussi enclin à la lutte contre le réchauffement climatique, tout en commençant l’exploitation de l’Arctique, ce qui risque de précipiter la fonte de la glace avec toutes ses conséquences incommensurables sur la montée des eaux.

Donald Trump est dans une bulle, en dépit de la vague des ouragans et cyclones, puis de la chaleur et des incendies ravageurs en Californie, enfin de cette descente de température d’extrême en extrême, il ne se rend pas compte de la réalité palpable et tangible, mais peut-on dire qu’il fait pire que la constellation citée plus haut ? Peut-on dire qu’il fait pire que Emmanuel Macron, qui, tout en convoquant une cinquantaine de pays pour parler du fonds vert, ne veut pas parler de Notre Dame des Landes, l’apprenti-procrastinateur a rejeté la décision finale à janvier, mais janvier est là.

Va-t-il sacrifier l’écosystème de ce vaste marécage avec sa biodiversité pour un autre aéroport encore plus polluant pour faire plaisir au monde de la finance? Même les observateurs lointains sont sur le-qui-vive quant à la destruction de ce marécage. Les organisations de défense de la nature se sont toujours opposées à la construction de cet aéroport. De Jacques Chirac à François Hollande, aucun n’a fait le pas. Beaucoup espèrent que Macron ne le fera pas, lui aussi, mais le fait ne pas avoir été décisif du premier coup, l’incertitude est entretenue.

Si l’aéroport prend le dessus, Emmanuel Macron ne dira plus que Donald Trump est autre chose qui ne lui ressemble pas. En attendant, janvier est là pour édifier les écologistes.

reagissez

du meme auteur

Tunisie : après les municipales, le jeu complexe des alliances locales

Mamoudou Condé

Financement libyen présumé de la campagne de 2007 : Sarkozy invoque la nullité pour vice de procédure

Mamoudou Condé

GÉOPOLITIQUE INTERNATIONALE : LES CONSÉQUENCES APRÈS LA DÉCISION DE TRUMP SUR JÉRUSALEM !

Mamoudou Condé

Après l’acquittement de Bemba par la CPI, l’espoir des partisans de Gbagbo

Mamoudou Condé

La lettre du FBI où Martin Luther King est dépeint comme «un diable»

Mamoudou Condé

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo amnistiée par le président Ouattara

Mamoudou Condé

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.