leguineen
Image default
economie

Session budgétaire : Le budget national 2018 en hausse de 5 mille milliards de francs

Les députés guinéens ont clôturé mardi la session de la loi de finances initiale 2018 aussi appelée session budgétaire, par l’adoption du budget national. Pour l’année 2018, celui-ci se chiffre à plus de 21 mille milliards contre environ 15 mille milliards pour 2017. Soit une augmentation de plus 5 mille milliards. Ce nouveau budget est reparti en dépenses courantes  à hauteur de 13 mille milliards et en investissements à plus 7 mille milliards de GNF.

Comme d’habitude, après les discours des ministres du Budget, de l’Economie et celui du gouverneur de la Banque Centrale, il est revenu aux présidents des groupes parlementaires de réagir par rapport au budget.

C’est par le président du groupe parlementaire de l’alliance républicaine  que le bal a été ouvert.  Dr Deen Touré a souligné que  voter le budget et gérer le budget sont deux actes fondamentaux qui se tiennent(…) Il revient maintenant aux membres du gouvernement de jouer les leurs, a-t-il exhorté.

Quant au président du groupe parlementaire des libéraux démocrates, Dr Fodé Oussou Fofana a, après avoir émis quelques critiques tout en trébuchant sur les chiffres, appelé les membres de son groupe à voter en faveur de ce budget 2018.

Dans son discours de clôture, le président de l’Assemblée Nationale a déclaré que l’augmentation des recettes   provient des efforts déployés par les services financiers responsables de la mobilisation des recettes publiques ainsi que de la pression exercée par l’Assemblée Nationale qui ne cesse d’insister auprès du Gouvernement sur la nécessité d’accroître ses ressources internes afin de faire face à ses besoins financiers.

« Quand Dr Oussou demande à voter pour le budget 2018, moi je ne demanderai qu’à ce qu’on commence à l’appliquer aujourd’hui « , a ironisé le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel Amadou Damaro Camara qui a salué le vote à l’unanimité du budget. Pour la première fois, depuis le multipartisme, un budget est voté à l’unanimité. Tout en restant un groupe d’opposition, il est devenu un groupe de proposition », s’est réjoui M. Damaro.

Claude Kory Kondiano a saisi cette occasion  pour regretter les effets pervers des derniers troubles provoqués par l’arrêt des cours dans les écoles et qui ont entrainé la mort de plusieurs personnes. Malheureusement, poursuit-il, il en est ainsi chaque fois parce que les manifestations de rue et les grèves sont toujours récupérées par des gens mal intentionnés.

Il faut noter que la cérémonie de clôture a connu, entre autres, la présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, Mamady Youla accompagné de certains membres de son gouvernement, des représentants d’institutions républicaines et du corps diplomates accrédités en Guinée.

reagissez

du meme auteur

Kérouané: accord entre jeunes frondeurs et médiateurs

kaba

Economie : la croissance guinéenne qui a atteint en 2017 10% chutera autour de 6% en 2018 (FMI)

kaba

Guéckédou : le prix du pain passe désormais de 2000 à 2500FG

kaba

Port autonome de Conakry: le ministre Aboubacar Sylla défend le contrat de concession

kaba

Forum de l’étudiant guinéen 2018: les attentes du ministre Yéro Baldé

kaba

TPI de Kaloum: Le tribunal rejette les exceptions invoquées par la défense de Paul Moussa

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.