leguineen
Image default
en continue

Kérouané : de violents heurts signalés entre deux groupes rivaux du RPG

C’est une véritable intifada qui a éclaté au siège du RPG Arc-en-ciel de Kérouané dans la matinée de ce mardi. Ces accrochages ont opposé deux groupes de jeunes rivaux du RPG Arc-en-ciel qui revendiquent leurs soutiens à la présidente déchue de la délégation spéciale Hadja Fanta Kourouma et au Secrétaire communal de la fédération RPG de Kérouané, Mamoudou Chérif.

Tous ces heurts sont partis du récent limogeage de la présidente de la délégation spéciale. Cette révocation qui intervient juste quelques mois avant la tenue des élections communales de février 2018, est très mal perçue par les jeunes soutiens de celle-ci et qui sont le-qui-vive depuis.                                                                                                                                 Et pour exprimer leur ras-le-bol, ces jeunes pro Hadja Fanta ont décidé de mettre à sac la nuit dernière un café  situé non loin du siège du RPG Arc-en-ciel et qui fait office  de point de rencontre pour les militants.

Ces jeunes frondeurs par la voix de leur leader Gnaman Solo Camara,  accusent le Secrétaire Communal Mamoudou Chérif d’avoir cherché à semer la zizanie dans le choix des personnes qui doivent porter les couleurs du RPG lors des prochaines élections communales.

« C’est Mamoudou Chérif qui nous mélange dans l’établissement de la liste des candidats. Il déjà fait une  liste qu’il entend présenter au nom de la ville et qui n’a rien à voir avec le libre choix des populations de Kérouané. C’est pourquoi le doyen de la ville, Petit Fodé Camara l’a invité sans succès et à plusieurs reprises à coordonner ce travail portant sur le choix du candidat avec tout le monde. C’est suite à ces refus répétés que le doyen a convoqué les 17 tribus en leur expliquant le comportement de Mamoudou Chérif. C’est pourquoi ce matin, nous avons  décidé de le loger. Car, il n’est pas de Kérouané. Chaque fois qu’il y a la paix, il crée le problème et nous souhaitons que la liste qui sera présentée reflètera la volonté des citoyens de Kérouané», a-t-il expliqué.

Parlant du limogeage de Hadja Fanta Kourouma, Gnaman Souleymane Camara estime qu’il s’agit encore d’une manigance de la part de Mamoudou Chérif.

«Mamoudou Chérif veut faire les élections communales à sa tête… C’est pourquoi il est à la manœuvre depuis. Avant de remplacer quelqu’un parce qu’il est malade, il faut d’abord demander l’avis de son médecin. Ce qu’il n’a pas fait.  Dans ce cas, nous n’allons jamais  accepter leur décision. Chaque fois qu’il y a le calme, Mamoudou Chérif et Ansoumane Cissé viennent semer la pagaille. Cette fois-ci, nous allons les déloger quel que soit le prix», a-t-il menacé.

Concernant le pillage de ce café dont il est le promoteur, Mamoudou Chérif, le Secrétaire communal du RPG Arc-en-ciel de Kérouané explique : «le café a été vandalisé dans la nuit du mardi à mercredi lorsque nous étions tous rentrés. Tous les jours, nous arrivons le matin et nous y  restons jusqu’à 19 heures. C’est à 21 heures qu’on m’a appelé pour m’annoncer qu’ils ont  pillé mon café. J’ai demandé à savoir qui en était le ou les auteurs. On m’a dit que c’est Solo, Kalil Touré,  Gnaman Solo, Laye Touré, John Lobo, Moussa Traoré et  Salifou Camara… qui étaient les principaux meneurs.»

Aussitôt après cet acte de vandalisme, Mamoudou Chérif affirme avoir informé le préfet Damoun Kanté qui semblait déjà avoir été menacé par les mêmes personnes.

S’agissant  du limogeage de Hadja Fanta et son remplacement par Amara Tiso Camara, un natif de Kérouané, Mamoudou Chérif confie que certains au sein du parti ont du mal à avaler cette décision. Et c’est pour se venger de lui que ces jeunes frustrés et soutiens de Hadja Fanta se sont attaqués à son bar, a-t-il fait remarquer.

Poursuivant, le Secrétaire communal du RPG pointe un doigt accusateur  sur l’honorable Djènè Saran Camara d’être le commanditaire de ces violences et agitations. «Nous sommes légalistes, mais derrière tout cela, il y a la famille de l’honorable Hadja Djénè Saran Camara qui nous attaque », dénonce Mamoudou Chérif qui précise qu’il a déposé sa plainte à la gendarmerie avant de lancer un appel au calme à l’endroit des militants.

En absence des forces de sécurité, les jeunes frondeurs règnent en maîtres absolus au siège du parti  Il y a pour le moment deux blessés dans le rang des jeunes favorables au Secrétaire du parti RPG. Aux dernières nouvelles, deux autres personnes proches de Mamoudou Chérif et dont les identités ne sont pas encore révélées, seraient prises en otage.

Nous y reviendrons.

reagissez

du meme auteur

Installation des exécutifs communaux: le RPG dénonce un manque de cohésion en son sein

Mamoudou Condé

Santé communautaire : La GIZ sur le Projet Santé Région Mamou

Mamoudou Condé

Siguiri : Un conflit inter communautaire entre deux villages fait un mort et des blessés

Mamoudou Condé

Exclusif : Rebondissement spectaculaire dans l’affaire du détournement de 13 milliards au budget

Mamoudou Condé

Labé : des hommes armés arrachent une moto et plusieurs objets de valeurs

Mamoudou Condé

Travaux Publics : Moustapha Naite démarre sa retraite à Coyah par les urgences

Mamoudou Condé

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.