Guinée : Le budget de la présidence augmente de plus 41 milliards en 2018.

La loi des finances initiale adoptée ce mardi par les députés a été très généreuse avec la présidence de la République. En effet, le budget de cette institution qui était de 367 milliards 218 millions 589 mille francs guinéens en 2017 passe à 408 milliards 663 millions 056 mille francs guinéens en 2018. Soit une hausse de 41 milliards 444 millions 468 mille francs guinéens.

De façon générale, les crédits accordés en 2018 aux ministères et aux différentes institutions ont connu une hausse par rapport à 2017, en passant de 15 mille milliards à 20 mille milliards.

C’est le ministère de l’énergie et de l’hydraulique qui a le plus gros budget avec plus de 3 mille milliards, suivi du ministère des travaux publics (plus de 2 334 milliards) et du ministère de la défense ( plus de 1 800 milliards). Le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté a le plus petit budget parmi tous les ministères avec 15 milliards.

Trois cents milliards pour les élections législatives

Faits notables : la commission électorale nationale indépendante a eu un budget de 316 milliards dont 300 milliards ont été inscrits pour l’organisation des élections législatives en 2018. De même, le ministère de la justice a vu une hausse de plus 35 milliards, faisant passer son budget de 89 milliards à 125 milliards de francs pour, entre autres, organiser le procès des évènements du 28 septembre.

A contrario, la primature a vu son budget baissé, passant de 79 milliards en 2017 à 64 milliards en 2018. Mais, le premier ministre n’est pas seul, le ministère de l’économie et des finances a vu également ses crédits baissés. Le département de Maladho Kaba qui a eu plus de 440 milliards en 2017, se contentera de 312 milliards en 2018.