Début de fermeture des radios privées pour non-paiement de la redevance

Au moins une dizaine de radios privées ont cessé d’émettre ce lundi parce qu’elles ont été fermées, sur instruction des autorités pour non-paiement de la redevance annuelle.

Joint au téléphone, des responsables de l’union des radios et télévisions de Guinée (URTELGUI) ont confirmé, par exemple, la fermeture des radios Sabari FM et Djigui FM. « C’est pour non-paiement de la redevance annuelle et le renouvellement de la licence », a-t-on appris.

Selon la législation en vigueur, les radios commaunautaires doivent payer dix millions par an et les radios commerciales vingt millions par an. Mais le problème, c’est que les radios doivent des arriérés  qui remontent depuis Dadis Camara. Certaines radios vont payer jusqu’à 300 millions de francs guinéens.

Aux dernières nouvelles, des agents de l’ARPT, escortés par des gendarmes, sillonnent actuellement le siège des radios pour procéder à leur éventuelle fermeture.

reagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.