leguineen
Image default
economie

Appui à la Société civile: le PASOC se penche sur ses nouveaux défis à Conakry

Les responsables du Projet d’Appui à la Société civile (PASOC) ont tenu leur deuxième comité de pilotage ce vendredi 8 décembre à Conakry. Une rencontre mise à profit par ses organisateurs pour faire l’état des différentes activités qu’ils ont réalisées depuis le précédent comité de pilotage tenu en juillet dernier ainsi que la revue des différents résultats.

Le régisseur, Ababacar N’Diaye, chef du Projet d’Appui à la Société Civile, s’est félicité d’avoir rendu disponible une cartographie qui sert désormais de répertoire pour les Organisations de la Société Civile Guinéenne et qui permet déjà à ce jour d’avoir une bonne vue des OSC sur l’ensemble du territoire national.

«Egalement dans le cadre de la dotation, nous avons, au niveau des résultats, subventionné 40 organisations de la Société civile pour à hauteur de 60.000 euros par organisation. En plus de cela, nous avons installé 5 Organismes Correspondants Régionaux (OCR) dans les 4 régions naturelles plus la région spéciale de Conakry », a expliqué M. N’Diaye.

A l’en  croire, chacun de ces OCR met en œuvre un programme financé à environ 100.000 euros. Se réjouissant aussi des activités de concertation où le PASOC a appuyé une direction nationale stratégique pour la promotion des acteurs la Société civile pour plus 333 millions d’euros en vue de lui permettre de faire des ateliers de vulgarisation du Code d’éthique et de déontologie des OSC, le régisseur, chef du Projet a indiqué que ceci a permis l’organisation de huit ateliers régionaux à travers le pays.

La cheffe de section Gouvernance de l’Union Européenne, Els Mortier a, pour sa part, déclaré que ce comité de pilotage, en plus de son rôle d’orientation et d’approbation, devrait à cet instant servir de moyen d’alerte  et de pression à l’endroit de tous les acteurs pour avoir un processus de clôture satisfaisant pour toutes les parties prenantes.

« Il ne faudrait pas que tout le travail abattu jusque-là soit annihilé par des actes de mauvaise gestion et de malversation exposant à des inéligibilités qui vont finir par prendre le pas sur la réussite technique et sociale des projets », a-t-elle exhorté.

Financé par l’Union européenne dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement, le PASOC a, à ses débuts, rencontré quelques difficultés de démarrage liées à certains détails. Mais aujourd’hui, les acquis sont très satisfaisants. C’est pourquoi le projet dont la fin était annoncée pour ce 11 décembre, devrait bénéficier d’une petite prolongation. Il est donc nécessaire de capitaliser ces acquis et faire des efforts pour pérenniser tout ce qui a été fait jusque-là. Toutefois, d’énormes défis interpellent les porteurs du projet.

Défis

Ce sont des défis qui se présentent aux OSC de façon générale. Notamment celui de la bonne gestion. Il convient donc de bien gérer les subventions, surtout que le projet s’achemine vers la phase de clôture.

« Ce qui va être retenu, ce n’est pas seulement ce que nous avons fait en termes d’appuis, d’accompagnements ou d’assistance technique. Ce qui va être retenu au finish, c’est plutôt s’assurer que ces subventions ont été bien gérées. C’est pourquoi je dirai qu’il ne faudrait pas que les mauvaises gestions prennent le pas sur tout ce qu’on a capitalisé comme acquis », s’est fixé M. N’Diaye comme challenge.

L’autre défi non moins important, c’est le renforcement des capacités des OSC. Car, il y a un besoin réel de renforcement des capacités des acteurs de la Société civile, en plus du défi de la pérennisation.

Perspectives

Les panelistes disent vouloir inscrire les OSC dans une dynamique plus rayonnante dans leur mission d’accompagner l’Etat pour le développement du pays. « Parce qu’on ne peut pas être organisation de la Société civile si on ne peut pas assurer sa vocation d’accompagner l’Etat dans le développement pour l’intérêt des populations pour lesquelles on est censé être là », conclut le chef du Projet d’Appui à la Société civile.

reagissez

du meme auteur

Port de Conakry : Alpha Condé vante le contrat Albayrak et raille les détracteurs

kaba

Portrait-robot du futur gouvernement : Les précisions de Tibou Kamara

kaba

Femmes et Entreprenariat : un grand défi à relever selon une ONG

kaba

Scandale de la concession du Port : le RPG vole au secours d’Alpha Condé et rassure le peuple

kaba

Affaire concession du port aux turcs: voici ce qui est reproché à Cheick Touré (Avocat)

kaba

Siguiri: un directeur ghanéen de la SAG interdit d’accès au site par le syndicat qui a listé une dizaine d’autres pour le départ

kaba

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.