Templates by BIGtheme NET
img_7974-630x300

Culture : Soul Bang’s s’adresse aux autorités et aux mécènes guinéens

 » La Guinée est un cimetière de talents parce que les talents naissent tous les jours que DIEU fait et meurt par la suite… »

 

A peine rentré au pays, Soul Bang’s lauréat du prix RFI découverte 2016 était face à la presse ce mercredi 10 novembre 2016.

 

S’exprimant sur les trophées décrochés et sur le chemin qui lui reste à parcourir, le rnb Boss de la Guinée a touché du doigt aux problèmes de la culture guinéenne.

 

Parlant du piteux état de l’art et de la culture guinéenne, Soul Bang’s a lancé un cri de coeur. “Je lance un appel aux mécènes de soutenir la culture guinéenne”, plaide-t-il.

 

Poursuivant, le lauréat du prix RFI a indiqué qu’en plus d’être un scandale géologique, la Guinée est aussi un scandale artistique de par ses potentialités culturelles mal exploitées. “Ces trophées sont une preuve pour faire savoir aux autorités que nous sommes censés être soutenus ; la Guinée est un cimetière de talents parce que les talents naissent tous les jours que DIEU fait et meurent par la suite”, a regretté Soul Bang’s.

 

“Moi je suis soutenu par mes fans et par mon équipe ; si j’étais beaucoup plus soutenu par l’Etat, j’irais au-delà. Il n’y a pas que moi, je dirai à l’Etat guinéen de soutenir la culture guinéenne car même le slogan “Guinea is back”, sincèrement parlant il n’y a que les artistes et les hommes de culture qui puissent le mettre en valeur et le concrétiser”, a-t-il ajouté en substance.

 

Ce n’est un secret pour personne que les nouvelles autorités guinéennes n’accordent aucun crédit à l’émancipation et à la valorisation de l’art ainsi que de la culture guinéenne. C’est à croire que la politique culturelle a rendu l’âme en même temps que le feu président Sékou Touré. Or, le Pr Alpha Condé disait “je prendrai la Guinée là où Sékou Touré l’a laissée” et son ministre Siaka Barry lui précisait : ” si le président Alpha Condé doit reprendre la Guinée là où Sékou Touré l’a laissée, il doit le faire dans le domaine culturel”.