Templates by BIGtheme NET
mairie-de-faranah-370x300

Candidature indépendante des jeunes aux communales : la redoutable hantise du RPG à Faranah

Suite à un constat sur la situation politique à Faranah, depuis l’annonce de la déclaration de la jeunesse pour sa candidature indépendante, la tension est vive. C’est la panique au sein du tout-puissant parti  présidentiel, le RPG et au sein de l’administration régionale, préfectorale et communale. Les responsables de ce parti  et les autorités, à tous les niveaux, ne sont plus tranquilles et n’ont plus les bras croisés.

 

Selon des sources concordantes, les deux sections  du RPG qui étaient farouchement opposés hier et qui ont passé ces deux dernières années à se jeter la pierre, ont subitement décidé de  se donner la main pour mettre fin à leur  différend. Les responsables de ces sections font régulièrement des communiqués radio pour la tenue des rencontres qui avaient cessé.

 

Les consultations dans les douze (12) quartiers de la commune urbaine, avec des promesses faites par les membres du RPG de la commune et ses douze districts, se font pour préparer d’autres jeunes à démentir la présente déclaration.

 

L’on constate également la descente sur le terrain de quelques jeunes pour des renseignements depuis près d’une vingtaine de jours. Les responsables de la maison des jeunes et du CECOJE où les jeunes tenaient leur réunion sont menacés. Les jeunes se sont trouvé un autre local privé pour la tenue de leurs assemblées.

 

Les stratégies sont en train d’être développées par les responsables du RPG et les autorités pour neutraliser la formation des jeunes mais la situation reste d’abord compliquée. Avec sept (7) mois de consultation, de réflexion et de concertation, les jeunes se sont installés dans tous les quartiers et districts de la commune urbaine.

Cette déclaration de la jeunesse a été vivement saluée par la population. Pour preuve, le jour de la déclaration, un chef de quartier a rassuré l’auditoire de son adhésion totale, tout en demandant à la jeunesse de prendre la Mairie mais de  réserver la fonction de chef de quartier aux vieux. La situation politique à Faranah fait couler beaucoup d’encre et de salive et provoque des grincements de dents. La peur s’installe au sein des membres du parti au pouvoir car ils sont en plein doute.

Selon d’autres sources, l’ancien ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Dr Alhassane CONDE, aurait appelé les responsables du RPG autour de cette situation et il a été rassuré qu’à Faranah, c’est le RPG qui gagne. Attendons de voir.

Quant aux jeunes, les concertations et consultations dans les quartiers sont intenses. Ils disent qu’ils ne sont contre aucun parti politique mais pour le développement de Faranah. « La violence est terminée et c’est le combat d’idées qui continue », estiment-ils.

Nombreux sont les jeunes qui commencent à adhérer ce mouvement. C’est pourquoi, ils ont planifié des activités d’assainissement des pistes rurales et des lieux stratégiques et historiques de la ville pour d’abord offrir un environnement sain à la population avant de gagner la Mairie.

Quelques correspondants locaux des médias sont pointés du doigt par des membres du RPG pour avoir diffusé leur secret. Pour beaucoup, si des dispositions ne sont pas prises, bientôt, les Droits à l’expression et à l’association seront violés. En ville, les menaces verbales fusent de partout.

Pour bon nombre d’observateurs, la situation est inquiétante et il y a à craindre la colère des diables de TORO, une mare sacrée. En 2014, au soir de la grande fête de ladite mare, les militants du RPG se sont affrontés, faisant plusieurs blessés.